Au secours, la droite revient!

18 octobre 2011 § 1 commentaire

Nous avons pu échapper , pendant un mois, grâce aux débats structurants la primaire citoyenne, à l’omniprésence des “hérauts de la sarkozie”, des chantres de la réduction de la taille de l’État ,des perroquets de TINA,  des excavateurs forcenés du déficit public.

Il faut reconnaitre que ca a fait un bien immense de voir d’autres personnes que les sempiternels pseudo-experts de la crise ( qu’ils n’ont pas su voir venir et encore moins soigner).

Ca a fait un bien immense d’entendre parler d’autre chose que de sujets anxiogènes tels que la sécurité, l’immigration, la crise qui bouleverse tout mais à laquelle il FAUT impérativement se soumettre.

Et surtout,  quel bonheur d’entendre qu’il pouvait y avoir d’autres solutions pour redonner de la vitalité à notre Etat, à ses citoyens que celles qu’on nous sert matin, midi et soir depuis 2007 que les salmigondis des suppôts di libéralisme mondialisé!

Pendant un mois, les portes et les fenêtres du pays ont été grandes ouvertes, nous permettant soudain de prendre un grand bol d’air frais, d’espoir et d’envie d’autre chose!

On comprend que la majorité présidentielle ressente comme un danger cette période de la primaire citoyenne.

Elle représente tout le contraire de l’esprit de soumission que , depuis plus de 4 ans, les propagandistes zélés, qui croissent et se multiplient aux heures de grande écoute dans les médias tv, veulent voir adopter au plus grand nombre de nos concitoyens.

Et c’est pourquoi il faut nous préparer à une vaste offensive visant à nous reprendre en main et à nous recoller dans le moule de la pensée dominante!

L’offensive a d’ailleurs commencé depuis une dizaine de jours!

En effet, nous avons pu assister à un feu d’artifice des zélotes de la sarkozie, dont bon nombre de ministres dont on peut se demander si leur place n’est pas plutôt dans leur bureau à essayer de régler efficacement les problèmes du pays plutôt que de s’épandre en commentaires fielleux sur une démarche qui, somme toute, vise à redonner quelque pouvoir aux citoyens.

Avec un nombre de chômeurs avoisinants les 5 millions de personnes, Xavier Bertrand ne trouve rien de mieux à faire que de commenter la campagne de la primaire .

Nadine Morano, Ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle , réclame la démission Martine Aubry de sa fonction de première secrétaire du parti Socialiste, estimant qu’elle a été désavouée par son résultat à la primaire . Est-ce bien la mission de Mme Morano de s’occuper du fonctionnement interne d’un parti politique qui n’est pas le sien? Non, bien sûr. Remarquez, dans ce domaine elle est récidiviste: En 2007,  alors que Jean-Marie Le Pen peinait à trouver ses 500 signatures, Nadine Morano n’ a pas hésité a collecter des signatures de maires, dans son département Meurthe-et-Moselle, en faveur de Jean-Marie Le Pen. Une action qui vient démentir les récents propos de Jean-François Copé « Nous nous prenons depuis bien longtemps le procès systématique de supposée collusion avec le Front national alors que jamais, jamais, jamais nous n’avons toléré la moindre alliance avec le FN.” Ben voyons!

Laurent Wauquiez, ministre de l’enseignement supérieur , nous gratifie d’un diagnostic sur les adducteurs des socialistes. Manifestement ce monsieur a ratée sa vocation, car après avoir dit que l’assistanat est un « cancer de la société française » , ce n’est pas ministre ni politicien qu’il aurait du envisager comme carrière professionnelle, mais médecin. Seulement pour ça, il fallait avoir un capital de neurones dont il ne dispose visiblement pas!

Quand à Thierry Mariani, le ministre des transports  il  trouve que voir « Arnaud Montebourg et Manuel Valls se serrer la main et s’auto-congratuler derrière le même candidat » est digne d’un bon film comique. Il oublie que la majorité présidentielle à laquelle il appartient s’est, pendant les 4 années qui viennent de passer, largement auto-congatulée derrière Nicolas sarkozy…. alors qu’au regard des piètres résultats qu’elle obtenait, tant sur le plan électoral que sur le plan politique, économique et sociétal, il n’y avait pas vraiment de quoi!

Et l’offensive va continuer en présence du « grand manitou » himself , quand bien même il n’est pas candidat officiel!

La cerise sur le gâteaux ( si on peut appeler ça comme ça) de cette offensive se concrétisera le  24 octobre , par une émission d’une heure, diffusée simultanément sur TF1 et France 2,  en première partie de soirée .

Outre le fait qu’il est coincé entre le bilan calamiteux de son quinquennat et un cortège de scandales touchant ses très proches amis et soutiens, le « président/candidat perpétuel » va avoir de grandes difficultés à convaincre les citoyens français (à part quelques afficionados fortunés échappant à l’impôt), que la situation actuelle du pays n’est due qu’à la crise et à ses conséquences. Il y a donc fort à parier qu’il va essayer de nous la jouer «Moi ou le chaos (financier) » .

Je lui souhaite bien du courage! Et il faudra tout le « talent » du producteur des cette émission du 24 octobre, Maximal Production, filiale de Lagardère Entertainment,  pour que les téléspectateurs – stimulés intellectuellement par les 4 débats de la primaire citoyennes, conscients de l’incompétence avérée de “l’équipage Sarkozy” à éloigner le bateau des récifs, du manque abyssal de solutions efficaces que lui et son staff sont capables de proposer – se laissent prendre à une dialectique qui visera à leur faire croire qu’ en dehors de Nicolas Sarkozy, point de salut!

Pour ma part, point de télévision le 24 octobre. Je n’ai jamais aimé les sermons, et si c’est pour avoir peur, je préfère un bon film d’épouvante a un mauvais remake de la campagne de 2007…

Sources: Le Blog Descoteaux; Le Parisien; Le Figaro; Le Monde; Europe1; Le NouvelObs; Rue89; Lagardère

Publicité

Laurent Wauquiez, DSK, l’argent et le terroir.

5 mars 2011 § 3 Commentaires

Lors de la visite de Nicolas Sarkozy au Puy-en-Velay, cette semaine, Laurent Wauquiez, qui cumule la fonction de maire de cette ville et de ministre des affaires européennes, interrogé sur ce qui différencie le directeur du FMI et le chef de l’État, a répondu :

« Ce n’est pas la même approche, Dominique Strauss-Kahn est à Washington, il a sûrement une très belle maison qui donne sur le (fleuve) Potomac. Ce n’est pas la Haute-Loire, ce n’est pas ces racines-là ».

Puis il a cru bon de préciser :

« Dominique Strauss-Kahn est quelqu’un qui a perdu le contact avec ça, qui n’a pas du tout cette même osmose avec cette France des territoires… « 

Laurent Wauquiez a cru qu’il était  probablement judicieux de faire oublier, en critiquant la mondialisation dont Dominique Strauss-Kahn serait le porte-parole, que c’est le gouvernement auquel il collabore qui met en place en France, la logique ultralibérale qui est le “bras destructeur” de cette mondialisation… avec les effets désastreux que l’on connaît sur le Travail, la Santé, l’Education de millions de français, jeunes et vieux !

Mais au-delà de cette manœuvre d’enfumage, qui est la caractéristique principale de l’UMP depuis le début des années 2000, il est assez surprenant d’entendre Laurent Wauquiez stigmatiser « la très belle maison sur le Potomac » de Dominique Strauss-Kahn, et de l’entendre parler, et défendre, l’appartenance au terroir de la Haute-Loire en sous-entendant que lui, Laurent Wauquiez, est en osmose avec ce terroir.

Une simple recherche sur les sites généalogiques et sur les fiches professionnelles de Laurent Wauquiez montre parfaitement qu’il n’a aucune racine historique en Haute-Loire et que son patronyme n’a absolument rien à voir avec le terroir français.

En effet, ce patronyme est majoritairement porté dans le département du Nord, en France, mais ses racines « walah » (= étranger) et « hari » (= armée), sont indubitablement d’origine germanique, et correspondent à de nombreux patronyme de famille installée de l’ouest de l’Allemagne à l’extrême pointe de la Russie.  Les racines de la famille de Wauquiez sont donc très éloigné du territoire de la Haute-Loire et de la ville du Puy-en-Velay.

Qui plus est, Laurent Wauquiez, né à Lyon, est issu d’une famille d’industriels de la région de Tourcoing.  Je doute fort qu’il soit le mieux placé pour illustrer la dimension culturelle du terroir du département de Haute-Loire, situé au centre de la France. Son origine sociale, identique à celle de Dominique Strauss-Kahn, ne le rend pas plus « apte » à une osmose avec la « France des territoires ». Elle le rend tout au plus apte à défendre les intérêts de sa caste de grands bourgeois.

Qu’un normalien, qui plus est sorti major de l’agrégation d’histoire , se permettent une telle mystification en parlant de “racines” et de” France des territoires” pose question. Cependant, on ne peut attendre mieux d’un politicien qui fut imposé en Haute-Loire , par Jacques Barrot ( condamné pour financement illégal de son parti, mais amnistié grâce à une loi votée par ses amis de la majorité présidentielle),  puis repéré par Jérôme Monod ( mis en cause dans l’affaire Carignon ) .

Quant à prétendre que Dominique Strauss-Kahn ne serait pas en osmose avec la France et les Français, uniquement parce qu’ils côtoient la haute finance mondiale, c’est, de la part de celui qui n’hésite pas à se rendre à Londres, pour alimenter son micro parti à coups de subsides récoltés auprès de très riches hommes d’affaires, lors d’un dîner débat , voire la paille dans l’œil de son voisin mais ignorer la poutre qu’on a dans le sien. C’est également oublier les liens étroits de l’UMP avec Guy Wildenstein. Représentant (UMP) de la circonscription de Washington au sein de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), et les très nombreuses réunions du « premier cercle Premium » des généreux et très riches donateurs internationaux de l’UMP!

Ainsi donc, il serait néfaste de côtoyer le monde de la haute finance quand il s’agit de DSK, mais pas quand il s’agit de l’UMP, le parti politique qui a permis à Laurent Wauquiez, entre autres, d’être élu dans une ville à laquelle il est totalement étranger, de par ses origines, et de cumuler allègrement les fonctions.

Ainsi donc, côtoyer les riches financiers et hommes d’affaires mondiaux serait une preuve de manque de racines « françaises » quand il s’agit de DSK, mais pas de Nicolas Sarkozy et Laurent Wauquiez.

Ainsi donc habiter dans une « belle maison » sur lePotomac serait preuve qu’on manque de racines françaises quand on est DSK,  mais pas quand on est le Représentant de l’UMP de la circonscription de Washington?

Décidément Laurent Wauquiez , dans le genre « décomplexé » ose tout, même le ridicule!

 

Sources: le Figaro; France2; Généanet; Le Point; L’Express; Libération;

Modification de la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’État : Quel objectif réel?

3 mars 2011 § Poster un commentaire

Depuis 2003, Nicolas Sarkozy essaye désespérément de définir et de poser des jalons sur la pratique de l’Islam en France.

Pour ce faire, il a publié en 2004 un livre intitulé  » la République, les Religions, l’Espérance », pour lequel le père dominicain Philippe Verdin ne tarit pas d’éloge notamment quand Nicolas Sarkozy prétend : « On trouve naturel que l’Etat finance un terrain de football, une bibliothèque, un théâtre, une crèche ; mais à partir du moment où les besoins sont cultuels, l’Etat ne devrait plus engager un centime ! ». Puis il a créé le Conseil Français du Culte Musulman , institutionnalisant ainsi l’Islam de France. Ce faisant il porte atteinte à un des principes fondamentaux de la République Française, à savoir qu’en aucun cas l’État où un de ses représentants ne doit intervenir de quelque façon que ce soit dans l’exercice des cultes. Depuis le mois d’août 2010, il répète à qui veut l’entendre qu’il veut absolument imposer le principe de laïcité à toutes les religions, et plus particulièrement à l’islamisme, qui de son point de vue, se refuse à intégrer la laïcité républicaine. Et c’est ainsi que sur TF1, le 10 février dernier, il a repris l’idée de confier à Jean-François Copé le soin d’animer en avril 2011 un débat au sein de l’UMP. Selon le Figaro, Nicolas Sarkozy veut rappeler la place que doivent occuper les religions dans le pays, à commencer par l’Islam.

Dominique Paillé, l’ex-porte-parole de l’UMP, aujourd’hui président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), prétend que  » L’objectif sera de dégager les principes républicains auxquels l’ensemble des gens vivant en France doivent adhérer …« . Le secrétaire d’Etat aux Transports et député UMP, Thierry Mariani pense que « C’est une opération nécessaire car il y a un vrai problème concernant la pratique de cette religion et la question du financement de lieux de culte. Il faut clarifier l’espace dévolu à la laïcité et celui accordé à la pratique de l’islam….Pourquoi l’islam ? … Les autres religions ne posent pas de problèmes… L’islam est une nouvelle religion en France. Les pratiquants ont beaucoup augmenté à cause de l’immigration et de la politique de regroupement familial … »

On constate, à ce stade, que, l’objectif qui serait poursuivi, n’est clair pour personnes, que ce soit Nicolas Sarkozy ou ses fidèles lieutenants. Entre un constat, fait en 2004, qui laisse entendre qu’il pourrait y avoir un financement des lieux de culte et l’objectif de dégager des principes républicains, il y a une marge énorme. D’autant plus que, si l’on étudie de près la loi du 3 juillet 1905 , on s’aperçoit, qu’à part si l’on veut financer les lieux de culte, les lieux d’enseignement religieux et le personnel religieux, ou réintroduire un lien étroit entre les églises et l’État, cette loi est parfaitement adaptée à la situation actuelle.

Premièrement parce qu’elle affirme dans son premier article l’indépendance de l’État Français par rapport à quelques Église que ce soit. Lire la suite

Où suis-je ?

Entrées taguées Laurent Wauquiez sur Chez Louise.