Le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy

13 octobre 2010 § 2 Commentaires

Pourquoi Nicolas Sarkozy ne s’exprime-t-il pas sur les retraites à l’issue de cette journée de manifestations et grèves qui est une des plus importantes que la France ait connues depuis au moins 1995 ?

Il peut y avoir à ce comportement, qu’on pourrait qualifier d’autistes, plusieurs explications :

– d’abord parce qu’il sait qu’il n’a pas reçu mandat des citoyens français, lors de son élection en 2007, pour que cette réforme soit menée à bien et qu’il avait promis, pendant la campagne présidentielle de 2007 et plusieurs fois auparavant, de ne jamais « toucher à l’âge de 60 ans ». N’oublions pas que Nicolas Sarkozy est un candidat perpétuel à l’élection présidentielle et que ça n’est vraiment pas le moment pour lui de rappeler ouvertement qu’il ne tient pas ses promesses. Il est évident que s’il prenait la parole, aujourd’hui, sur le sujet des retraites, n’importe quel opposant politique, ou même membre de la majorité présidentielle, pourrait lui renvoyer à la figure ces deux promesses.

Alors très lâchement, il envoie ses larbins porte flingue communicants défendre le projet de ses frères le projet de son conseiller Soubie, son projet dans les médias et à l’assemblée.

Défense bien maladroite qui peine à masquer le déficit de démocratie de la méthode de réforme choisie et l’échec total de pédagogie gouvernementale.

Défense facile à décrypter puisqu’elle s’appuie essentiellement sur une « démonstration en creux » qui consiste à traiter les adversaires politiques et syndicaux d’irresponsables, à prétendre qu’ils manipulent les lycéens et les étudiants ou qu’ils les instrumentalisent, voire même, comme l’a fait Éric Worth sur Public Sénat que si cette réforme n’est pas faite, les jeunes d’aujourd’hui n’auront pas de retraite par répartition quand ils seront vieux.

Lire la suite

Publicité

Où suis-je ?

Entrées taguées Dominique Paillet sur Chez Louise.