Marine Le Pen, "l’idiote infiniment inutile".

8 avril 2012 § Poster un commentaire

Cela fait plusieurs semaines que je ronge mon frein en écoutant Marine Le Pen débiter ses idées nauséabondes.

Si la situation de millions de Français – qui connaissent la précarité, le chômage, la pauvreté, la peur de se trouver du jour au lendemain sans emploi et donc sans ressources pour faire face à la satisfaction des besoins essentiels de leur famille- n’étaient pas si catastrophique, les divagations de Mme Le Pen pourraient éventuellement être du plus haut comique.

Mais voilà il arrive un moment où, après avoir constaté le fait que comme Nicolas Sarkozy, elle s’appuie sur la peur de l’autre pour attirer un électorat quelque peu perturbé par le contexte dans lequel il vit , il faut aider tous ceux qui pourraient être attirés par les arguments fallacieux de cette dames, à comprendre qu’elle se sert d’eux et qu’en fait tous ses propos de son que leurres et mensonges.

Leurre quand Marine Le Pen prend la parole à Lyon, samedi 7 avril et ose prétendre qu’elle est la seule candidate anti-système .

Alors là vous m’excuserez mais Marine Le Pen , en tant que députée européenne ( système au dessus des systèmes nationaux) , ne se prive pas, elle non plus, de « puiser sans fin son argent dans nos poches » grâce au 6200 € mensuels que la collectivité lui verse en tant que député européenne.  En plus, nous le verrons par la suite, en bonne parasite du système, elle ne mérite même pas ces 6200 € mensuels!

Et Marine Le Pen n’est pas non plus vraiment contre le système d’enrichissement personnel qui consiste à essayer de payer le moins d’impôts et de taxe possible…afin de s’enrichir encore d’avantage sur le dos de la collectivité. La preuve:

Marine Le Pen est donc  à la tête d’un patrimoine immobilier représentant une valeur minimale avoisinant les 700 000 euros ! La pauvre!

Ceci dit, elle déclare ne payer que 1746 € d’impôts sur le revenu, et aucun impôt sur la fortune.

Très curieusement la candidate qui se prétend anti-système semble avoir parfaitement compris un des rouages principaux du système capitaliste qu’elle dénonce, en multipliant les SCI immobilière afin de pouvoir échapper à divers impôts et taxes  !

En laissant entendre qu’elle est du côté de ceux qu’on oublie, j’ai plutôt l’impression qu’elle est du côté de ceux qui veulent se faire oublier, bénéficier de décotes, de droits de donations réduits, de droits de succession différés, de plus values immobilières allégées,  notamment quand il s’agit de leur patrimoine immobilier. …

Mais laissons là ce premier leurre utilisé par Marine Le Pen pour faire croire qu’elle est du côté des pauvres gens, alors que tout est fait pour qu’elle s’enrichisse chaque jours d’avantage, et venons en à quelque chose de beaucoup plus grave.

Leurre quand Marine Le Pen prétend qu’elle est la seule  « à proposer un changement radical pour NOUS libérer des marchés financiers ». 

C’est plutôt pour libérer encore davantage les marchés financiers qu’elle œuvre activement!

En effet, elle a voté le 08.05.2008 , comme la capture d’écran ci-dessous le prouve, Marine Le Pen a voté pour une motion du Parlement européen qui permet de poursuivre l’achèvement du grand marché transatlantique d’ici à 2015 .

MLP vote pour le grand marché transatlantique

Pour contribuer à votre culture générale, voici quelques extraits du texte que Marine Le Pen a approuvé :

« un partenariat transatlantique étroit est l’instrument clé pour façonner la mondialisation dans l’intérêt de nos valeurs communes et dans la perspective d’un ordre mondial équitable en matière politique et économique… réitère son avis selon lequel un marché transatlantique efficace et compétitif forme une base propice à l’établissement ferme du partenariat transatlantique, qui permettra à l’UE et aux États Unis de relever ensemble les défis politiques et économiques … Soutient résolument le processus de renforcement de l’intégration économique transatlantique lancé lors du sommet UE-États-Unis par l’adoption du «cadre pour progresser dans l’intégration économique transatlantique entre l’Union européenne et les États-Unis d’Amérique» et par la création du Conseil économique transatlantique (CET), chargé de superviser et d’accélérer les efforts exposés dans ledit cadre

Quand Marine Le Pen lance « Que l’union européenne aille au diable!» alors même qu’elle approuve un texte qui donne à l’union européenne des pouvoirs qui  « consiste dans l’abandon de la souveraineté intérieure des pays membres de l’Europe des 27. Grâce à une hégémonie du droit des États-Unis sur le sol européen, l’exécutif US exerce un pouvoir direct sur les populations européennes et qui vise à supprimer les obstacles légaux aux échanges économiques et aux investissements. »  on peut légitimement se poser des questions sur sa sincérité ou sur sa compréhension des textes qu’elle vote au Parlement européen.

On peut, lorsqu’on prend connaissance dans le détail de ce qu’est réellement ce grand marché transatlantique , se demander si l’ennemi de la Nation n’est pas Marine Le Pen elle-même, ainsi que tous les députés européens qui ont approuvé ce texte et toute la série des textes qui depuis des décennies visent non seulement à nous déposséder de la souveraineté nationale, mais également à ouvrir encore davantage de possibilités au monde financier et au monde économique de s’enrichir à nos dépens.

On peut se demander enfin si, Marine Le Pen ne se fiche pas totalement du patriotisme, de la solidarité nationale et de la France, contrairement à ce qu’elle a affirmé lors de son dernier meeting.

De deux choses l’une, soit Marine Le Pen ment  consciemment à ses électeurs, soit elle est incompétente et inapte à remplir son mandat de député européenne.

Si elle ment consciemment, elle n’est alors qu’un leurre et la voiture balai des oligarques économiques et financiers qu’elle prétend dénoncer! Auquel cas, ceux qui croient sincèrement à ces discours savent maintenant qu’ils ne peuvent lui faire confiance!

Si elle ment par incompétence, méconnaissance des dossiers qu’elle vote, alors je ne saurais trop conseiller à ceux qui seraient tentés de voter pour elle de la fuir comme la peste, car elle n’est ni plus ni moins qu’une « idiote infiniment inutile » qui coute cher ( 6200 €/m) et tout ça pour vendre la France pieds et poings liés aux multinationales et aux banques américaines : Inutile pour les chômeurs, inutile pour les nationalistes, inutile pour les femmes, inutile pour la Nation , inutile pour l’économie ! Peut-être tout simplement utile à Nicolas Sarkozy pour lui inspirer ses discours puants, et encore!

Comprendre de façon claire pourquoi le « Le marché transatlantique préparé pour 2015, qui explique les mesures libérales prises par l’UE, est une dramatique erreur »

Sources:Le Parisien; Politique.net; L’Expansion, Droit Finance;Parlement Européen; Cahiers de Psychologie Politique; Réseau Voltaire; Médiapart

Publicités

Cantonales: "La France à peur"!

11 mars 2011 § Poster un commentaire

Enfin quand je dis « la France à peur », c’est surtout les candidats de droite qui ont peur…d’afficher leur appartenance à la majorité présidentielle- voire à la droite en général- et leur soutien ( passé?) à Nicolas Sarkozy!

De quoi ont- ils peur?

Mais tout simplement de ne pas être élus si les électeurs se rendent compte que le candidats souriant et amène qui leur promet monts et merveilles ne fasse , une fois élu, comme Nicolas Sarkozy… A savoir, des promesses qu’il n’a aucune intentions de tenir.

Alors, pendant cette campagne électorale des cantonales, certains n’hésitent pas à avancer masqués et ne se présentent pas sous l’étiquette du parti majoritaire aux élections cantonales. D’autres, comme le Front National, produisent des photomontages faisant croire que des musulmans prient dans des endroits ou ils n’ont manifestement jamais prié  en produisant des photos, publiées sur le site de l’agence Nations Presse.  Cette agence , fondé par Jacques Vassieux et Louis Aliot (vice-président du Front national et récent copropriétaire avec Marine Le Pen d’une maison à Millas, dans les  Pyrénées-Orientales ) qui soutient Marine Le Pen, prétend « diffuser des informations précises, recoupées, aux sources mentionnées et en parfait accord avec l’esprit du Front national« .

Bref cachoteries et trucages sont au menu électoral de la Droite Française…

Le Parisien dénombre que « sur quelque 2 000 cantons renouvelables, «1 000 candidats de droite aux élections cantonales ont oublié de mettre leur sigle UMP sur leur affiche électorale ».

Mais le Parti Socialiste et le Parti Communiste veillent au grain.

Le Parti Socialiste établit , avec l’aide des citoyens français qui le veulent, le palmarès des trucs et astuces pour cacher son appartenance à l’UMP.
A vous donc d’alimenter le site dédié des « trucs et astuces » que le candidat de la majorité présidentiel de voter canton a trouvé pour masquer son appartenance à l’UMP.
Le Parti communiste, lui, nous demande de venir en aide à ces candidats sans identité politique et de les aider « à retrouver le chemin de leur identité”. Pour ce faire, les internautes peuvent imprimer des étiquettes «certifié UMP», «100% UMP» ou «Appellation d’origine contrôlée UMP», à coller ensuite sur les dites affiches.

Alors, mis à part l’affiche du FN qui fait l’objet d’un transmission  au procureur de la République, pour incitation à la haine raciale, les cachoteries  telles que ne pas annoncer sur les affiches de campagne  le nom du parti politique qui vous finance, ou  utiliser des subterfuges pour que vous ne vous posiez pas la question, sont totalement légal. Le code électoral fixe les dimensions des affiches mais il n’oblige pas les candidats à porter quelque mention que ce soit sur les affiches . Mais vous reconnaitrez que , entre les candidats Centristes ou UMP qui ne portent pas sur leurs affiches l’étiquette de leur parti politique et les candidats du Front National qui truquent les photos pour essayer d’apporter des preuves de leurs propos, la droite nous signifie clairement qu’elle a peur!

La droite nous montre également qu’elle n’hésite devant aucun procédé pour obtenir notre vote et surtout, dans le cas du FN, les subventions publiques .

Financement que les candidats centristes ou UMP se doivent d’obtenir pour » payer leur dime » au parti auquel ils ont fait totale allégeance, en contrepartie d’une “carrière pépère”, bien rémunérée, qui peut, allez savoir, les mener à un poste de sénateur!

Financement dont la FN a grand besoin pour éponger les dettes colossales que , malgré son micro parti , le Cotelec ,  Jean-Marie Le Pen a laissé au FN ! Financement dont Marine Le Pen a grand besoin pour pouvoir payer les 200.000 euros qu’elle doit à l’URSSAF . Une dette qui laisse à  penser que, contrairement à ce que Marine Le Pen ne cesse d’affirmer,  il n’y a pas que les immigrés qui  participent  «de la déstabilisation massive de notre système de protection sociale « .

Et donc , comme lorsque vous allez faire vos courses, je ne saurais trop vous conseiller de bien vérifier l’étiquette du « produit cantonale » qu’on veut vous faire payer, car comme le souligne François Hollande  ils serait bon que ces produits  » sans étiquette » soient  immédiatement détruits… A moins que vous n’acceptiez que votre vote n’ait d’autre utilité que de payer les dettes du Front national ou de permettre à des politiciens inconnus de faire carrière à vos frais…

Sources: L’Express; Millas Blog; Le Parisien ; Parti Socialiste; Parti Communiste Français; Politique.net; Bakchich; Le Point; BFMTV;

La Peste noire est de retour!

6 mars 2011 § 4 Commentaires

Le « Landerneau politique » des médias et celui d’Internet, a été secoué samedi par l’annonce d’un sondage effectué par l’institut Harris Interactive pour «le Parisien» -«Aujourd’hui en France».

Dans ce sondage, dont on ne connaît pas encore les détails méthodologiques et les questions posées, Marine Le Pen arriverait en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle 2012, avec 23% des votes. Elle devancerait Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, crédités tous deux de 21%. On peut être tenté de se rassurer en constatant que 77% des sondés ne la choisiraient pas. Mais mon propos n’est pas d’analyser la méthodologie de sondage ni de l’interpréter. Je reviendrai sur le sujet des sondages, plus longuement, d’ici quelques temps.

Ce qui me surprend dans les réactions que j’ai pu lire venant de commentateurs politiques, de personnalités politiques, de militants ou d’électeurs de gauche, c’est qu’ils semblent découvrir tout à coup, à l’occasion de ce sondage, la montée en puissance de Marine Le Pen et des idées qu’elle véhicule depuis qu’elle mène campagne au nom du Front National. Personnellement tout ceci ne m’étonne pas. Cela fait plus de 10 ans que j’observe, consternée, la montée de l’adhésion de mes compatriotes, de toutes classes sociales confondues, aux idées simples, voire même simplistes, énoncées par les icônes du Front National. Et depuis le temps que j’observe également le discours  et l’action politique de l’UMP, des Centristes, et de certains leaders socialistes, le résultat de ce sondage s’explique parfaitement.

D’abord par le comportement du personnel politique de ces trois tendances de l’échiquier. Il n’est qu’à écouter leurs réactions, aujourd’hui même, pour comprendre qu’au lieu de s’intéresser à la manière de soigner les maux dont souffrent les Français, ils s’accusent mutuellement d’en être la cause, parfois même sans avoir établi au préalable un « diagnostic du mal ». Ainsi, aujourd’hui, à droite comme à gauche, on considère Marine Le Pen comme une maladie propagée, au choix, par les socialistes et à leur laxisme vis-à-vis de l’immigration, ou par la stratégie de la peur que Nicolas Sarkozy a favorisée, provoquant ainsi la montée en puissance du Front National. En entendant cela, je pense à ce docteur Diafoirus qui, dans la pièce de Molière « le malade imaginaire « , masque son incompétence avec un discours en latin que personne ne peut comprendre.

Incompétence, car notre personnel politique confond la cause et l’effet, le symptôme et la maladie. Métaphoriquement, Marine Le Pen n’est que le symptôme final, le bubon , d’une Peste qui ronge la France depuis plus de 30 ans. Pour continuer la métaphore, comme tout « bubon » , Marine Le Pen et sa « doctrine » frontiste représentent l’hypertrophie excessivement développée d’une partie du corps social français qui réagit à la succession de « piqûres inflammatoires » que lui inflige le personnel politique. Toujours métaphoriquement, elle est le point de convergences « d »humeurs malignes » empoisonnées par un virus malsain.

Une Peste que nos « élites » intellectuelles et politiques propagent allègrement:

  • En montrant ouvertement leur dégoût profond pour la France, pour les ouvriers et les salariés les moins aisés, pour ses institutions, pour son Service Public.
  • En ne cachant plus leur mépris pour le débat contradictoire, pour les principes démocratiques, pour les plus faibles d’entre nous que, très souvent, ils considèrent comme incapable de penser, de réfléchir, d’espérer autre chose que la soupe insipide et révoltante que condescendent à leurs proposer des appareils politiques.

Une Peste qui contamine le pays tout entier;

Lire la suite

Marine Le Pen nous chante le chant des sirènes

24 février 2011 § 1 commentaire

Alors que les médias font la promotion de Marine Le Pen, où se livrent à des comparaisons totalement honteuses, ils oublient, volontairement ou pas, de faire leur travail d’information en relevant les inexactitudes, les approximations que profère « l’héritière présidente désignée d’office » du Front National.

Seul le journal Libération a relevé que Marine Le Pen, le 14 février sur BFM TV, s’était montré très approximative dans ses propos, notamment lorsqu’elle s’est prétendu être bouleversée par la découverte « qu’un étranger qui arrive dans notre pays légalement et qui a plus de 65 ans, s’il a gagné en dessous d’un certain montant, a le droit d’obtenir 750 euros par mois, alors même qu’il y a des millions de retraités dans notre pays qui vivent avec 200 euros par mois, 300 euros, 500 euros.»

Dans l’article du journal Libération, il est démontré que Marine Le Pen ne livre qu’une partie de la vérité sur le sujet, précisant que 600 000 personnes environ bénéficient en France de l’allocation de solidarité et cette dernière n’est qu’un complément des revenus existants pour atteindre le plafond de revenus de 709 € . Contrairement à ce qu’affirme Marine Le Pen, le dispositif d’allocation de solidarité est versé à TOUTES les personnes âgées, qu’elles soient françaises ou d’origine étrangère, qui remplissent, de manière stable, des conditions strictes de résidence en France.

Il n’y a donc aucune mesure de favoritisme envers les étrangers et notamment les immigrés, contrairement à ce qu’essaie de faire croire Marine Le Pen. Il serait d’ailleurs totalement incongru au prétexte qu’ils sont étrangers, que des personnes qui ont travaillé toute leur vie en France, cotisé aux caisses de sécurité sociale et aux caisses de retraite, ne puissent bénéficier des avantages que ces cotisations procurent.

Autre erreur commise par Marine Le Pen, intentionnellement ou pas, cette fois-ci au sujet de l’aide médicale d’État.

Elle prétend que seuls les étrangers en situation irrégulière bénéficie de soins pris en charge à 100 % alors que des Français n’auraient pas le même droit et, ce faisant,n’auraient pas les moyens de se soigner. C’est oublier la Couverture Médicale Universelle Complémentaire qui permet à tous les Français dont le revenu est inférieur à 636 €, d’être pris en charge à 100 %, sans ticket modérateur.

Ça n’est tout de même pas la faute des étrangers si certains médecins refusent obstinément de soigner les patients qui demandent à bénéficier de la couverture médicale universelle complémentaire. Mais de cela, Marine Le Pen se garde bien de parler.

Mais ce qui est plus grave encore dans le discours de Marine Le Pen, c’est que dans sa surenchère xénophobe, elle ne met en avant que le coût de l’immigration sans jamais parler de ce que cette même immigration rapporte aux caisses de l’État. Or, en tant que présidente d’un parti politique, en tant qu’élue de la nation, elle ne peut ignorer les chiffres officiels de la Comptabilité Nationale concernant les grands postes de transfert des immigrés.

Des chercheurs de l’université de Lille sont à l’origine d’une étude commandée par le ministère des affaires sociales sur ce sujet. Il ressort de cette étude, qui a duré trois ans, que les immigrés sont une excellente affaire financière pour l’État.

Ils cotisent aux caisses de retraite, de chômage, paient des impôts, des taxes d’habitation, des taxes foncières, investissent dans la création de petites entreprises, contribuent au remboursement de la dette sociale, autant d’argent qui rentre dans les caisses de l’Etat et qui au final dépasse de 12,4 milliards d’euros ce que, au total, coûte réellement l’arrivée d’immigrants sur le sol français.

Qui plus est, si on analyse les métiers dans lesquels les immigrés sont les plus représentés, à savoir les travaux publics les plus lourds, la médecine hospitalière, le salariat dans les entreprises de nettoyage, etc., on se rend tout à fait compte que ce sont des métiers qui pour la plupart demandent aucune qualification, sont très souvent sous-payés, et que bon nombre de Français refusent de faire depuis maintenant plus de 60 ans.

Quelles conclusions tirer des propos de Marine Le Pen ?

Elle n’hésite pas à proférer avec aplomb les pires inexactitudes.

Elle n’hésite pas à distordre la vérité pour alimenter la haine de l’étranger, qui est depuis des décennies le fond de commerce du Front National.

Elle n’a absolument aucune base économique solide dans ses analyses, si tant est qu’on puisse parler d’analyse en ce qui la concerne.

Et au final elle n’a aucune solution concrète, viable, pérenne, à proposer aux plus déshérités d’entre nous, si ce n’est de leur faire prendre la place des salariés exploités en France par des employeurs peu scrupuleux.

En fait, Marine Le Pen cache tout simplement, comme l’a fait Nicolas Sarkozy d’ailleurs, le simple fait qu’elle préfère de loin les employeurs peu scrupuleux, qui exploitent les salariés , notamment les moins qualifiés, elle entend leur fournir de la main-d’œuvre aussi bon marché mais française.

Elle n’est donc en rien la protectrice des salariés français.

Avez-vous vu Marine Le Pen manifester contre la réforme des retraites ?

L’avez-vous entendu critiquer la privatisation rampante de la Sécurité Sociale autrement qu’en faisant porter la responsabilité sur les étrangers, alors que tout un chacun sait parfaitement que cette privatisation n’a pour seul objectif que d’enrichir encore plus les assurances privées ?

L’avez-vous entendu fustiger la politique fiscale que mène la droite depuis bientôt 10 ans ?

Elle est bien au contraire un support supplémentaire du patronat français. Notez bien que jamais au grand jamais elle ne fustige ce patronat qui a délocalisé, cassé les acquis sociaux des salariés français et mis au chômage les moins qualifiés d’entre eux.

Marine Le Pen est ni plus ni moins qu’une représentante de cette droite conservatrice qui considère que si les gens sont pauvres c’est parce qu’ils le méritent .

Elle ne fait en tenant ses discours xénophobes, en présentant des vérités tronquées, en affirmant des contrevérités, qu’essayer de faire croire aux plus démunis d’entre nous qu’elle pourrait, si elle arrivait au pouvoir, les aider à sortir du marasme dans lequel ses amis du patronat conservateur catholique entraînent la France depuis des décennies.

Ceux qui s’imaginent que Marine Le Pen comprend et compatit avec la misère, l’insécurité, la précarité de certains de nos concitoyens (et qu’elle agira pour que cela change), se trompent! Ils sont en train de tomber dans un piège immonde tapissé de mensonges, de leurres.

Sauf s’ils sont prêts à faire encore plus de sacrifices qu’ils n’en font actuellement, voter pour Marine Le Pen serait se mettre des fers aux pieds et se laisser berner une fois de plus, comme ce fut le cas avec Nicolas Sarkozy en 2007.

Comme toutes les sirènes elle chante une “chanson enchanteresse” pour mieux cacher de sombres desseins….

http://www.rmc.fr/editorial/149341/dou-marine-le-pen-sort-elle-ses-vrais-chiffres/

Sources: France-Soir; Alternatives Économiques; Courrier International; Partageons mon avis; Des Pas Perdus; Cuicui fait l’oiseau

Où suis-je ?

Catégorie Front national sur Chez Louise.