Les causes inavouables du déséquilibre budgétaire des régimes des retraites.

17 mai 2010 § Poster un commentaire

L’objectif qu’annonce le gouvernement dans un document d’orientation sur la réforme des retraites est d’apporter une "réponse aux déséquilibres des régimes de retraite", il me semble qu’il faut aller au-delà de la réponse uniquement démographique que le gouvernement entend lui apporter. Car le problème démographique devrait disparaître dès 2020….

Il y a bien d’autres causes à ce déficit des caisses de retraites, endémique depuis 2000.

Le chômage et le blocage des salaires:

Certes le gouvernement n’a visiblement pas l’intention de faire quoi que ce soit pour que le chômage disparaisse…et pour cause, moins de gens qui travaillent en produisant plus avec un salaire bloqué, ça fait monter la compétitivité du pays…Mais ça vide les caisses de retraite!

Pourtant , c’est bien cette omission de l’impact du chômage et du blocage des salaires dans les causes du déficit des caisses de retraite qui laisse entendre que le gouvernement n’a en aucun cas l’intention de régler le problème du chômage et d’augmenter les salaires. L’intérêt de tous serait pourtant , plutôt que de s’évertuer à faire travailler plus longtemps les personnes de plus de 55 ans, de mettre en œuvre une politique de plein-emploi des 20-30 ans et des chômeurs de moins de 55 ans. Financièrement les jeunes entrant dans la vie active sont moins payés que les plus anciens mais comme ils cotiseraient, les caisses de retraites continueraient à se remplir…et comme les plus anciens ne seraient plus abimés par le travail, je suis certaines que les caisses d’assurance maladie seraient soulagées….

Le désengagement du gouvernement envers le Fonds de Réserve des Retraites:

En accusant la crise économique d’avoir "accéléré l’augmentation de ces déficits", le gouvernement oublie de dire qu’en 1999 la loi de financement de la sécurité sociale avait créé un fonds de réserve pour les retraites. Ce fonds était censé constituer une cagnotte de 150 milliards d’ici 2020, afin d’amortir les effets du déséquilibre démographique prévu entre 2010 et 2020. Ce fonds de réserve devait être abondé par le produit que l’État retirait des privatisations, par la vente de la quatrième licence UMTS et par le produit d’une taxe sur les transactions boursières.

Or, quel constat pouvons-nous faire en 2010?

Depuis 2002, l’État français n’a pas tenu ses engagements. La vente du Crédit Lyonnais, les recettes de privatisation n’ont pas été versées au Fonds de Réserve pour les Retraites. En 2007, le fonds a investi 195 millions d’euros, sur un fond à part, chez Lehman Brothers. Malgré la faillite, le 15 septembre 2008, de cet organisme, les fonds placés sont, en principe, récupérables.

Comment se fait-il que cette somme de 195 millions ne soit pas récupérée est compensée par l’État au fonds de réserve pour les retraites?

Comment se fait-il que, pas plus que lors des réformes de 2003 et de 2008, le gouvernement ne prenne en compte ces 195 millions d’euros pour combler le déficit des caisses de retraites?

La quatrième licence UMTS a été vendue, en 2009, à Free pour une somme de 240 millions d’euros. Où sont passés ces 240 millions d’euros?

l’État, vient ici nous faire des leçons de solidarité, de démographie,et se permet de laisser s’évanouir 435 millions d’euros en un ans. 435 millions d’euros qui auraient dû alimenter le fonds de réserve pour financer une partie du régime de retraite lorsque les déficits se creusent sous l’effet du vieillissement, ce qui est le cas actuellement et jusqu’en 2020.

La mauvaise gestion et la trop grande multiplicité des caisses de retraites:

435 millions d’euros en un an, je sais bien, c’est une goutte d’eau par rapport au déficit abyssal que 10 années de mauvaise gestion des différentes caisses de retraite ont creusé.

Mais c’est un début en attendant qu’enfin on se décide à mettre à plat la multitude de caisses de retraite corporatiste qui n’oublient pas de quémander des compensations à l’État, alors qu’elles ne sont pas déficitaires.

Parce qu’à bien y regarder rien que pour le régime général de retraite j’ai dénombré 39 caisses de retraites! Et toutes défendent leurs petits privilèges, leurs régimes particuliers, se font verser des compensations par l’Etat. A quel titre, ont peu se le demander pour certaines…..

Et personnellement toutes ces caisses me font penser au trous d’une passoire quand je regarde le déficit global des caisses de retraites. J’ai comme l’impression qu’il y a pas mal d’argent qui fuit au travers de ces trous…

Sources: e24 ; L’expansion ; Journal du Net ;

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Les causes inavouables du déséquilibre budgétaire des régimes des retraites. à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :