Conférence de presse de C.Pasqua: Beaucoup de bruit pour rien!

13 novembre 2009 § Poster un commentaire

Oui, beaucoup de bruit pour rien. Je dois dire que je suis «déçue» par cette conférence de presse de Charles Pasqua, qui s’est déroulée jeudi 12 novembre 2009 , au Press Club dans le huitième arrondissement de Paris….

Déçue, n’ont pas parce que je m’attendais à de croustillantes révélations… Je sais très bien ce que «dans ce milieu la, on ne cause pas, ont ne cause pas M., on se tait».

Déçue, n’ont pas parce que je m’attendais à ce qu’après avoir demandé la levée du secret défense, en promettant que, du même coup, on n’en saurait plus sur l’affaire des frégates et sur celle de l’attentat de Karachi… Car je sais très bien qui faudrait, pour obtenir un tel résultat, pour lever l’achat de béton qui pèse sur le fameux secret, bien plus que les sous-entendus d’un ex ministre de l’intérieur.

  • Non, en fait, je suis déçue parce que j’aurais aimé que cet homme de 82 ans, dont le nom est apparu dans de trop nombreuses affaire politico- financières, condamné le 27 octobre dernier à trois ans de prison dont un ferme et 100.000 euros d’amende,pour trafic d’influence, j’aurais aimé qu’il ne nous ressorte pas les mêmes arguments qu’il expose depuis sa condamnation est tombée.

A trop nous dire, à trop nous répéter que d’autres savaient, Charles Pasqua tombe dans le travers de très nombreux fonctionnaires qui, pour ne pas reconnaître leurs erreurs, se réfugient derrière « j’en ai averti mes supérieurs hiérarchiques ».

C’est la plus honteuse des défenses. Elle n’a aucun panache ! Elle signifie simplement que « le parapluie était ouvert » et que la personne qui est dessous ne se sent ni responsable ni coupable de ses actes.

Entendre un ancien premier ministre, un ancien résistant, utiliser l’excuse que le plus petit gradé de la fonction publique n’ose plus avancer depuis plus de 10 ans, cela a un côté pitoyable.

  • Je suis déçue parce que,à mon avis ,essayer de détourner l’attention sur les autres, ceux qui savaient mais qui n’ont rien fait pour arrêter le trafic d’armes,tenter de les présenter comme aussi coupable que ceux qui ont tiré des bénéfices financiers de ce trafic, vouloir faire une affaire d’État d’un minable trafic d’influence, c’est ni plus ni moins que de l’enfumage. Et pour un homme qui prétendait laver son honneur, « enfumer», cela me paraît très inapproprié !

  • Je suis déçue parce que j’aurais aimé que cet homme qui voulait laver son honneur ne le salisse pas davantage, en portant plainte contre un juge d’instruction (que je suis très loin d’apprécier) qui, somme toute, n’a fait que son travail, en utilisant les moyens que le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif avait mis à sa disposition.

S’attaquer aux fusibles pour laver son honneur c’est petit, très petit… Mais c’est peut-être faire acte d’allégeance envers le pouvoir en place, dont on connaît la volonté de supprimer les juges d’instruction. Allégeance qui pourrait nous valoir, on ne sait jamais, une grâce présidentielle inattendue…

Finalement, j’aurais aimé que M. Pasqua ne mélange pas les motifs qui lui valent sa condamnation (trafic d’influence), avec le comportement passif des personnes qu’il met en cause : «présidence de la République, conseillers, ministre. des affaires étrangères, ministre de la défense . En décembre 1995, Chirac, Villepin, Andrieu, Charette, Millon étaient informés des ventes d’armes». Car si eux ont été passif, pour le tribunal correctionnel, M. Pasqua a été reconnu actif dans l’affaire de vente d’armes à l’Angola. Une nuance de taille tout de même !

Alors, Charles Pasqua, qui se prétend victime de lynchage médiatique, aurait été bien inspiré , pendant cette conférence de presse, au lieu de prétendre que l’absence de certains documents «auraient changé la nature du procès» , de répondre à la question «Quelles pensées avez vous pour les enfants victimes des guerres en Afrique ?», autrement qu’en affirmant qu’il fallait "s’occuper des leaders africains qui emmenaient la guerre civile puis de ce qui leur ont vendu des armes"…je sais bien qu’il ait un grand vieillard désormais et que les grands vieillards sont égoïstes, mais tout de même…

Dernier regret concernant ce « Pasquashow" . J’aurais aimé que Charles Pasqua nous explique pourquoi il ne s’est pas étonné qu’un million et demi de francs soit versé, sans contrepartie,sur le compte de l’association qu’il dirigeait. Je sais bien que, comme l’ont remarqué les juges, "ce paiement avait été effectué via deux écrans successifs par des paradis fiscaux", mais tout de même, un million et demi de francs, ce n’est pas une petite somme qui passe inaperçus, non ?

Malheureusement, au cours de cette conférence de presse, la question n’a pas été abordée… Et c’est bien dommage, car la eh bien le coeur du problème qui vaut à Charles Pasqua sa condamnation.

Sources : Le Figaro , Le Monde , denistouret.net

Mots clés Technorati : ,,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Conférence de presse de C.Pasqua: Beaucoup de bruit pour rien! à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :