Européennes, et si nous parlions en sièges?

23 mai 2009 § Poster un commentaire

Le 7 juin, les Français éliront, à la proportionnelle, 72 députés au Parlement européen, .

Il est intéressant de constater que, dans les commentaires sur cette élection, un certain nombre d’idées "toutes faites" persistent.

  • L’Europe ça ne sert à rien

  • Mon vote n’aura aucune influence sur l’orientation et le contenu des politiques européennes.

  • Le parti qui recueille au moins 5% des voix gagne un siège.

Idées toutes faites que , peu ou prou, les militants pro-Europe, tentent de défaire.

  • Voter a un réel impact : la hausse continue des pouvoirs du Parlement européen confère aux électeurs un poids et une influence politique qui est réelle.

  • Voter aux élections du Parlement européen, c’est choisir qui agira et votera en votre nom pendant 5 ans.

  • Voter est un choix partisan : les électeurs européens peuvent influencer la composition politique du Parlement européen et donc l’orientation et le contenu des politiques européennes.

  • Le vote aux élections européennes sera d’autant plus efficace qu’il sera massif et renforcera l’influence des députés au sein du Parlement européen.

Personnellement, c’est sur la dernière "idée toute faite" que je voudrais revenir ici.

"Le parti qui recueille au moins 5% des voix gagne un siège."

Et bien NON.

Toutes les listes n’enverront pas de représentant à Strasbourg. Les listes ayant recueilli moins de 5 % des voix ne sont pas admises à la répartition des sièges.

Mais des listes qui ont obtenu plus de 5% des voix peuvent ne pas obtenir de siège!

En effet, pour l’élection européenne, le calcul pour l’attribution des sièges se fait sur le nombre de voix obtenues.

On établit un tableau dont la première colonne contient le nom des partis ayant obtenus plus de 5% des voix ( un parti par ligne) et dont les colonnes suivantes représentent le nombre de sièges à pourvoir .

Dans la colonne 1 siège , on inscrit le nombre de voix obtenues.

Dans a colonne 2 sièges, on reprend ce nombre en le divisant par 2.

Dans a colonne 3 sièges, on reprend e nombre de voix obtenues en le divisant par 3. Et ainsi de suite suivant le nombre de sièges à pourvoir.

Puis "on sélectionne (en rouge) les 10 chiffres les plus élevés dans le tableau. Le nombre de cases sélectionnées pour chaque ligne indique le nombre de sièges obtenus par la liste correspondante. "

A mon avis, plutôt que d’afficher des sondages qui, à l’échelle européenne, ne veulent pas dire grand chose, il est plus intéressant de concrétiser les intentions de vote exprimées lors des sondages, en les matérialisant en nombre de sièges.

C’est donc à cet exercice de matérialisation que je ne me suis livré, en prenant base de travail la population de la région sud-ouest et 1 sondage paru récemment dans la presse. N’ayant pas à disposition des chiffres les plus récents inscrits sur les listes électorales de la région, j’ai pris comme base des chiffres édités par le ministère de l’intérieur concernant l’année 2007

Projection:

Exemple du Sud-Ouest:

Nbre inscrits

Simulation 1

Application :

Pop S-O Source:CSA – 16/05/2009 – http://www.leparisien.fr/politique/europeennes-l-ump-en-tete-des-intentions-de-vote-16-05-2009-515769.php

Résultats du sondage rapporté en nombre de voix, simulation pour le Sud-Ouest:

simulation en sièges

On constate bien, , d’après cette projection que des partis ayant obtenu 5% et plus , avec ce mode de calcul, n’obtiendront aucun siège.

Au delà des luttes partisanes qui se résument à faire gagner "son" parti et à faire perdre "ses" adversaires, c’est bien plus le nombre de sièges qui permettra d’influer ou de ne pas influer sur les orientations futures du parlement européen. N’oublions pas que les partis politiques au parlement européens se fondent dans des groupes.

Vous avez désormais le "mode d’emploi de la répartition des sièges", à vous de voir ce que "ça va donner" dans votre région!

Les partis politiques, eux maîtrise parfaitement ce mode de calcul depuis longtemps, et la projection que je vous propose explique peut être pourquoi les partis "majors" ne se battent pas tant que ça pour cette campagne européenne

Mémo:

Le nombre de sièges par circonscription s’établit au regard des données démographiques du dernier recensement général effectué par l’INSEE et en application du Traité de Nice, le Traité de Lisbonne n’étant pas encore entré en vigueur.

Pour ce qui est de la France Métropolitaine, la répartition des 72 sièges est la suivante :

  • 10 sièges pour la circonscription Nord-Ouest qui regroupe la Basse-Normandie, la Haute-Normandie, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie ;

  • 9 sièges pour la circonscription Ouest qui regroupe la Bretagne, les Pays de la Loire et le Poitou-Charentes ;

  • 9 sièges pour la circonscription Est qui regroupe les régions Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Lorraine et Franche-Comté ;

  • 10 sièges pour la circonscription Sud-Ouest, à savoir les régions Aquitaine, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ;

  • 13 sièges pour la circonscription Sud-Est regroupant les régions Corse, Provence-Alpes-Côte d’azur et Rhône-Alpes ;

  • 5 sièges pour la circonscription Massif central-Centre, composée de l’Auvergne, du Limousin et du Centre ;

  • 13 sièges pour la circonscription Île-de-France

  • L’Outre-Mer désignera 3 parlementaires."

Ces informations ont été publiées sur le site du Premier Ministre

Sources:

Vie Publique

CPCA

mjs76

Le Figaro

site du Premier Ministre

Fondation Robert Schuman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Européennes, et si nous parlions en sièges? à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :