Ma riposte graduée contre HADOPI.

12 mai 2009 § Poster un commentaire

Mots clés Technorati : ,

L’assemblée nationale a voté aujourd’hui la loi dit HADOPI. Aux dires du ministre Albanel cette loi est "une expérimentation pour défendre les créateurs".

Ainsi donc, pour la majorité présidentielle, prendre connaissance des courriers personnels et privés des internautes, installer un mouchard (payant pour l’internaute) sur un bien privé, permettre a des officines privées de surveiller sur Internet les faits, gestes et propos des citoyens français, n’est qu’un moyen de "défendre les créateurs français".

Cette argumentation nous donne un aperçu du nouvel ordre mondial dont se glorifier Nicolas Sarkozy et ses « confrères » lors du dernier G20 :

Une perte considérable de leur liberté pour le plus grand nombre et l’accroissement de privilèges exorbitants pour une élite.

Puisque dans le texte même de cette loi HADOPI, des moyens de rétorsion non conforme à la Constitution du pays, ont été votés par la majorité présidentielle, en particulier par le biais de la riposte graduée, et que, parallèlement, aucun moyen de défense n’est donné aux citoyens lors de cette "riposte", il convient que chacun d’entre nous, tout en restant dans la plus grande légalité, se défende face à cet abus de pouvoir qui vient d’être voté.

Pour ma part, compte tenu de la piètre qualité de la production cinématographique et musicale actuelle, le téléchargement de m’intéresse pas.

Je préfère de loin à aller à la découverte des artistes en assistant à leurs concerts, à leurs spectacles, à leurs expositions, en achetant leur livre.

D’autant plus que je sais pertinemment que c’est pour eux le seul et unique moyen de gagner correctement leur vie, sans qu’une cohorte d’intermédiaires vienne ponctionner le fruit de leur créativité et de leur travail. En réalité, c’est ce qui leur apporte le plus en droits d’auteur. Qui plus est, cela permet a de nombreux corps de métier d’avoir un travail et de multiplier les salles de spectacles, en leur permettant de continuer à exister.

De même que j’avais pris la décision , face à la médiocrité des programmes télévisés et de l’information que diffuse les chaînes de télévision françaises,de ne plus posséder de poste de télévision, j’ai donc décidé, en ce 12 mai 2009, de mettre en place ma riposte graduée contre la loi HADOPI et contre les 52 artistes qui la soutiennent.

Cette riposte consistera à :

  1. Ne plus acheter de CD ou de DVD afin que l’industrie qui a fait voter cette loi ne s’enrichisse pas davantage sur mon dos.

  2. Ne plus aller au cinéma quand de très rares occasions et privilégier le cinéma d’art et d’essais au cinéma grand public.

  3. Boycotter systématiquement les artistes qui soutiennent, en présentant de mauvais arguments, cette loi HADOPI . Cela passera par le « non achat » de leur disque, de leur film ou des films dans lesquels ils jouent ou de la place de théâtre pour le spectacle dans lequel ils sont à l’affiche.

  4. Soutenir tous les jeunes artistes, et les moins jeunes, qui s’auto produisent et qui utilisent Internet pour faire connaître et commercialiser leur production.

  5. Ne plus utiliser Internet pour quelques démarches administratives que ce soit. Cela comprend les factures électroniques de gaz, électricité, téléphone, eau, les paiements électroniques par carte bancaire et pour finir la déclaration d’impôt. Après tout, cela permet aux administrations, entreprise et au gouvernement de faire énormément d’économie en licenciant du personnel (puisque c’est moi qui fais le travail à sa place), je participerais ainsi à la création d’emplois.

Ainsi :

Pour l’industrie « culturelle » j’aurai la satisfaction de me dire que je me contribue en rien à cet encouragement à se complaire dans son inaction, qui lui donné aujourd’hui par la loi.

Pour le gouvernement, et pour ses satellites, je ne serais pas complice d’une collaboration passive à la mise en œuvre de son plan libéral et de la marchandisation du service public et du service tout court.

Pour les créateurs (et non leurs ayants droits qui considèrent la création comme une rente) je participerais à l’amélioration de leur pouvoir d’achat tout en respectant leurs droits d’auteur.

J’ai bien conscience qu’à l’échelle d’un individu ce qui de riposte est une goutte dos dans l’océan, mais je sais que plus nous serons nombreux à adopter un tel comportement est plus l’innocuité de cette loi apparaîtra.

http://www.lejdd.fr/cmc/culture/200825/les-52-artistes-qui-disent-non-au-piratage_127423.html

http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/provisoire/P20090238.asp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Ma riposte graduée contre HADOPI. à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :