Polémique ou querelle ?

8 avril 2009 § Poster un commentaire

 

Le débat contradictoire est l’essence même de la Démocratie.

La polémique est l’essence même du débat contradictoire, au sens ou c’est une discussion argumentée sur une question. Discussion motivée par des opinions ou des interprétations différentes.

La polémique est saine dans un débat démocratique car elle permet d’approfondir une question par l’apport d’arguments différents et de comparer des opinions.

La polémique est donc absolument nécessaire pour alimenter le débat démocratique.

  • Si la polémique est absente, le débat meurt, se stérilise et devient pensée unique ou silence.

 

La querelle, est une contestation amenant un échange de mots violents, d’insultes et aboutissant au conflit.

C’est souvent une provocation entre personnes, assortie d’une série de reproches.

La querelle est stérile dans un débat démocratique car elle empêche d’approfondir une question.

Elle n’est pas porteuse d’arguments propices à la réflexion et détourne l’objet du débat sur des critiques des personnes qui émettent leur opinion.

 

Prenons le cas des réactions au discours de S.Royal à Dakar. (En souligné les propos qui ressortent de la querelle)

  1. Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP dans un communiqué : "Mme Royal n’a trouvé comme seul moyen de faire parler de son voyage (…) que de proférer des attaques infantiles contre Nicolas Sarkozy"
  2. Nadine Morano, secrétaire d’Etat à la Famille, sur LCI: "Mme Royal, comme par son habitude, a un objectif, celui d’exister, elle a une recette, la polémique permanente, la démagogie systématique et surtout un antisarkozysme primaire qui ne fait pas une politique (…) et on arrive à de l’antisarkozysme souvent hystérique."
  3. Alain Joyandet, secrétaire d’Etat à la Coopération: "Les déclarations de Mme Royal tenues à l’étranger sont choquantes, irresponsables et antidémocratiques. Elles sont tournées vers le passé. Désirs d’avenir, c’est vraiment du passé".
  4. Rama Yade, secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme sur France 2: "Il ne faut pas instrumentaliser les Africains (…) Je doute de la sincérité de Ségolène Royal.

 

Par les mots qu’ils utilisent, uniquement porteurs de jugements sur la personne, de doutes et de remise en cause de ses qualités, des suppositions sur ses motivations et sa personnalité,

Par l’évitement systématique de tout rappel des opinions et propos émis par S.Royal,

On peut sans doute aucun, dire que Lefebvre, Morano, Joyandet, Yade et autres se sont lancé dans une querelle et non dans une polémique.

 

Alors que le sujet de fond était de savoir si S.Royal avait eu raison de demander pardon aux africains des propos tenus par N.Sarkozy, lors de sa visite officielle à Dakar :

  • Aucune des personnes citées ci dessus n’a affirmé qu’il n’y avait pas de pardon à demander.
  • Aucune ne l’a contredite lorsqu’elle a affirmé que les propos de N.Sarkozy ne représentaient pas la France.
  • TOUTES ont transformé les propos de S.Royal en attaques contre N.Sarkozy…

 

Dans le cas présent, je pense que la querelle avait pour but d’empêcher le débat sur le discours de Dakar prononcé par Sarkozy.

Ce discours est, pour la droite, un très mauvais souvenir qu’il ne faut surtout pas raviver…car c’est un des premiers faux pas de N.Sarkozy et de son équipe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Polémique ou querelle ? à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :