Libre arbitre et hébergement forcé des SDF.

12 décembre 2008 § Poster un commentaire

Est-ce que l’on doit laisser dehors des personnes qui ne sont peut-être pas en état de pouvoir exercer véritablement leur libre arbitre, alors qu’on pourrait nous accuser de non assistance à personne en danger ?" Telle est la question que pose C.Boutin qui persiste et signe au sujet de l’hébergement forcé des SDF.

Sachant que:

Le Libre arbitre se définit comme la « Faculté de la volonté à opérer un choix en toute liberté »

Le libre arbitre décrit la propriété qu’aurait la volonté humaine de se déterminer librement — voire arbitrairement — à agir et à penser, par opposition au déterminisme ou au fatalisme.

« Le libre-arbitre = le fait qu’on ne peut (de l’extérieur) m’imposer une volonté, que les déterminations de ma volonté me sont internes (même si je ne les contrôle pas). Libre arbitre n’est pas contrôler ma propre volonté (selon quelle volonté ?), mais le fait qu’une autre volonté ne puisse pas contrôler la mienne».

Peut-on dès lors penser que les SDF qui refusent un hébergement n’ont pas le pouvoir d’exercer leur libre arbitre ?

Sont-ils dépourvus de la volonté d’opérer un choix en toute liberté ?

Peut-on contraindre quelqu’un contre sa volonté et prétendre respecter son libre arbitre ?

NON !

Que cette volonté soit altérée par l’absorption d’alcool ne change rien à l’affaire. Elle existe quand même et à ce titre doit être respectée. Une volonté, quelle qu’elle soit, n’a aucunement le droit de contrôler la volonté d’un individu.

C.Boutin en présentant ses arguments de la sorte, montre parfaitement que ce qui l’inquiète en la matière n’est pas la mort possible des personnes, mais la crainte de recours en justice ! Recours qui peuvent être facilement empêchés par la signature d’une décharge de responsabilité.

Certes il y a le risque, en respectant le libre arbitre des SDF, de se voire accuser de non assistance à personne en danger…sauf si on prend la précaution de recueillir une "décharge" de la personne, un papier signé de sa main qui nous libère de l’obligation de lui porter secours!

Il y a dans l’entêtement de la ministre quelque chose de malsain qui vise à ôter aux SDF le seul bien qui leur reste en tant qu’être humain : leur faculté à opérer volontairement un choix en toute liberté, quand bien même ce choix ne nous plait pas, quelles que soit les conséquences de ce choix ! Chacun d’entre nous possède ce droit et nul ne peut se prévaloir de l’ôter aux autres !

L’hébergement forcé d’un SDF, au prétexte qu’il n’est pas en état d’exercer son libre arbitre, est une grave atteinte à un élément fondamental des droits de l’Homme la liberté de choisir.

Que cela inquiète, choque les tenants du bonheur à tout prix, du tout sécuritaire, peut se concevoir. Il n’en demeure pas moins que leur vision irréaliste DOIT s’arrêter à la frontière du libre arbitre. Accepter l’hébergement forcé des SDF proposé par C.Boutin reviendrait à participer à un viol collectif de la volonté de l’être humain.

Sources :

http://www.lepost.fr/article/2008/12/12/1354543_hebergement-force-des-sdf-christine-boutin-persiste-et-signe.html.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Libre_arbitre

http://www.yann-ollivier.org/philo/Definitions_du_libre-arbitre,_vouloir_vouloir

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Libre arbitre et hébergement forcé des SDF. à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :