Ce que je garderai de la nuit du 4 au 5 novembre 2008

6 novembre 2008 § Poster un commentaire

Pour moi, ce qui restera de cette nuit du 4 au 5 novembre 2008, c’est un visage en larme. Celui d’un Homme, Jesse Jackson. Non parce qu’un homme qui pleure m’émeut plus qu’une femme, ou qu’un enfant qui pleure, loin de là.

Non, c’est tout simplement parce que j’ai un immense respect pour cet homme, parce que je sais le combat qu’il a mené et qu’il mène encore pour les des droits civiques. Je sais ce qu’il lui en a couté. Je sais enfin l’immense bonheur que la nuit qui vient de passer représente pour lui. Pas en termes de vengeance, non, il n’est pas comme ça, mais juste parce que pour cet homme profondément confiant dans les capacités de l’Homme à commettre le meilleur, conscient qu’il peut commettre le pire, l’espoir d’un monde meilleur a pris corps cette nuit là. Son combat n’a pas été vain et stérile, la relève est là ! Jesse Jackson.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Ce que je garderai de la nuit du 4 au 5 novembre 2008 à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :