Pas de parachute doré…mais une punition en or !

2 novembre 2008 § 1 commentaire

En apprenant la perte, en trading,de 751 millions d’euros subie sur les marchés par la Caisse d’Epargne, le président de la République Nicolas Sarkozy avait jugé que cette perte n’était "pas acceptable" et demandait que "les responsables en tirent les conséquences", et ce à tous les niveaux. « Chacun doit prendre ses responsabilités quel que soit son niveau et quelles que soient ses responsabilités", avait-t-il insisté. lesechos

L’art et la manière de se faire obéir 

Aussi dit, aussitôt fait, Charles Milhaud, avait alors été contraint, le 19 octobre, à la démission de son poste de président des Caisses d’épargne, sans parachute doré !

Sauf que….

Une porte-parole d’Océor , filiale de l’Ecureuil sur l’outre-mer et l’international, a indiqué samedi 1er novembre, que Charles Milhaud conserve la présidence du conseil de surveillance d’Océor.

Oui, oui, vous avez bien lu : DE SURVEILLANCE !

Voilà un monsieur qui est à la tête d’une banque qui, par défaut de surveillance, laisse un employé perdre 751 millions d’euros et qui est nommé à la présidence d’un conseil de surveillance !

Et ce n’est pas tout, dans le genre punition en or !

En faisant une recherche sur cette filiale de l’Ecureuil, que M.Milhau va présider, voilà ce que j’ai trouvé :

Dans le cadre de sa punition, M.Milhau devra veiller sur le capital de la Financière OCÉOR qui s’élève à 413.585.703,50 €.

Mais pour se reposer de cette veille épuisante, il pourra faire la tournée l’inspection des nombreux acteurs bancaires et financiers du réseau OCÉOR présents en Outre-Mer français, à l’Ile Maurice, Cuba et Haïti.

« Le Réseau OCÉOR est composé d’établissements bancaires acquis par le Groupe Caisse d’Epargne depuis 1998 :

• Banque des Antilles Françaises,

• Banque de la Réunion et sa filiale de crédit bail,

• Banque des Mascareignes,

• Mascareignes International Bank Ltd,

• Banque des Iles (Saint Pierre et Miquelon),

• Centre d’Affaires de la Banque des Iles (Paris),

• Crédit Saint-Pierrais (Saint Pierre et Miquelon),

• Banque de Nouvelle Calédonie,

• Banque de Tahiti et sa filiale de crédit bail,

• Caisse d’Epargne de Nouvelle Calédonie S.A. »

Je lui conseille, l’hiver arrivant et promettant d’être froid, de commencer par les iles de l’Océan Indien, puis celles du Pacifique, pour arriver aux Antilles au printemps et de terminer par St Pierre et Miquelon en plein été (c’est le meilleur moment)… Dans un an, c’est sur, on aura certainement oublié toute cette affaire de trader indélicat 😉

Enfin, je ne sais pas vous, mais moi, une punition en or comme celle là, je prends ! Et je ne suis pas seule. Je connais de nombreuses personnes qui sont en voie d’être licenciées parce que « c’est la crise » et qui aimeraient beaucoup avoir ce genre de compensations !

 

 

Publicités

§ Une réponse à Pas de parachute doré…mais une punition en or !

  • Vincent Klein dit :

    Je ne suis pas dans le secret de sdieux mais mon impression persistante est que tout cela n\’est que de la poudre aux yeux et que la démission (soi-disant sans indemnités) des responsables de l\’Ecureuil n\’est pas ce qu\’on nous en raconte ! et..  Très bon, ce billet !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Pas de parachute doré…mais une punition en or ! à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :