Carnets, mes beaux carnets…

19 octobre 2008 § Poster un commentaire

Etonnant cette levée de boucliers contre les pratiques, sommes toute courantes dans tout métier ou le renseignement, l’information, est tellement abondante qu’on ne saurait se passer de la consigner dans un bloc note, qu’il soit en papier ou électronique !

Etonnant l’indignation de ses hommes politiques qui semblent tous découvrir qu’un service NATIONAL de renseignement c’est fait pour trouver tous les renseignements inhérents à la sécurité et à la sûreté de l’Etat !

Ahurissant de voir tout ces hommes politiques s’élever contre le recueil de renseignements les concernant, alors que pour le fichier EDVIGE, bien peu d’entre eux ne se sont indignés. Se croiraient-ils indignes d’un tel traitement ?

Irrationnel de s’attaquer à Y.Bertrand, pour dénonciation calomnieuse, faux et usage, recel et d’atteinte à l’intimité de la vie privée, alors que depuis le 16 janvier 2008 il n’est plus en possession des carnets que le journal le Point à diffusé en septembre 2008 !

Récapitulons un peu toute cette affaire.

Contexte :

Sur fond de procès de l’Angolagate, d’affaire Clearstream et des attaques contre le fichier Edvige.

Historique des faits :

Le détonateur est la divulgation des cahiers à spirales, saisis à son domicile, lors d’une perquisition en janvier 2008, dans lesquels Yves Bertrand a consigné à la main des notes concernant des soupçons, rumeurs accusatoires, prétendues "affaires" de sexe et d’argent, glané pendant ses 12 ans, dans l’exercice de ses fonctions à la tête des RG (1992-2004). La publication de ses "carnets secrets" dans Le Point évoque la vie privée d’hommes et femmes politiques et des affaires sensibles.

Chronologie:

16/01/2008- Des policiers font une perquisition au domicile parisien (17e) et au bureau de l’ancien directeur central des Renseignements généraux Yves Bertrand (1992 à 2003), dans le cadre de l’affaire Clearstream. Cette opération a été menée par des enquêteurs de la Division nationale des investigations financières (DNIF) sur commission rogatoire des juges d’instruction Jean-Marie d’Huy et Henri Pons.

De nombreux documents, intéressant les juges d’Huy et Pons, dont 21 cahiers à spirale (remplis à la main, bourrés d’informations confidentielles sur des affaires sensibles, et couvrant plusieurs années) ainsi que des carnets d’adresses, ont été saisis lors de la perquisition au domicile d’Yves Bertrand. Les documents, trouvé au domicile d’Y. Bertrand, sont saisis par la justice et mis sous sa responsabilité, en théorie sous scellés judiciaires". Le même jour, des documents concernant l’homme d’affaires Alexandre Djouhri, ainsi qu’Hervé Séveno et Frédéric Bauer (anciens policiers reconvertis dans l’intelligence économique), ont également été saisis par les juges d’Huy et Pons dans le coffre-fort du bureau d’Yves Bertrand, rue des Saussaies, au ministère de l’Intérieur.

Juillet 2008 – Yves Bertrand demande par voie judiciaire la restitution de ses carnets, ce qui a été refusé par ordonnance.

16/10/2008- Nicolas Sarkozy , par l’intermédiaire de son avocat, dépose plainte contre Yves Bertrand, notamment pour dénonciation calomnieuse, faux et usage, recel et d’atteinte à l’intimité de la vie privée.

18/10/2008 – Yves Bertrand s’est présenté comme une "victime" après la divulgation dans la presse de ses "carnets secrets", des "brouillons" dont il demande la "restitution" par voie judiciaire, samedi dans un entretien à l’AFP.

-Arnaud Montebourg (PS) et Charles Pasqua ont annoncé à leur tour qu’ils vont porter plainte.

Conclusion :

Comment, alors que les carnets sont sous scellés judicaires depuis le mois de janvier 2008, sous la protection de la Justice, Y.Bertrand aurait-il pu les transmettre au journal Le Point qui les diffuse en septembre 2008 ? Sauf à penser qu’une copie de ces carnets avait été transmise avant leur saisie à ce journal…la fuite ne peut pas provenir d’Y .Bertrand ! Si tel n’est pas le cas…cela veut dire que l’informateur du journal a accès directement aux carnets depuis janvier 2008. Ce n’est donc pas contre Y.Bertrand que les plaintes de dénonciation calomnieuse, faux et usage, recel et d’atteinte à l’intimité de la vie privée devraient être déposées !

Sources: http://afp.google.com/article/ALeqM5jbm-lNIu67GZ6H8yZ4XFnN4sTPrA

http://www.20minutes.fr/article/206693/France-Clearstream-perquisitions-au-domicile-et-au-bureau-d-Yves-Bertrand.php

http://afp.google.com/article/ALeqM5j7EF6jTnKiirnrNtN4E_ssxcOBiQ

http://www.bakchich.info/article2361.html

http://afp.google.com/article/ALeqM5jbm-lNIu67GZ6H8yZ4XFnN4sTPrA

http://www.lejdd.fr/cmc/societe/20083/les-mysterieux-cahiers-d-yves-bertrand_88083.html

http://www.lepoint.fr/actualites-politique/le-juge-halphen-et-les-rg/917/0/93494

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/exclusif-angolagate-les-relations-secretes-entre-l-ex-patron-des/920/0/278310

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Carnets, mes beaux carnets… à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :