Le sordide et l’amoral !

31 octobre 2008 § Poster un commentaire

Plus de 33 000 électeurs américains auraient été radiés des listes électorales dans le Michigan….

La raison ?

Ce sont pour la plupart des électeurs qui ont été expropriés victimes de la crise financière. De l’avis de certains groupes Républicains, ces gens là ne font plus partie des listes électorales car ils n’habitent plus à l’adresse indiquée

Les résultats attendus ?

« Plus de 2,3 millions de logements ont fait l’objet d’une procédure de saisie depuis le début de l’année dans le pays. Le Michigan est le sixième État américain le plus touché, après le Nevada, la Floride, la Californie, l’Arizona et la Géorgie. »

Pour les Républicains, brandir ces listes d’expropriation permettra de priver B.Obama de bon nombre d’électeurs potentiels. Ces « expropriés » souvent pauvres, noirs ou hispaniques entendent sanctionner les républicains qui « ne montrent aucune compassion pour les victimes d’une crise survenue depuis qu’ils sont au pouvoir »

Amoral ?

Oui, priver des gens de leurs droits civiques parce que l’on sait qu’ils vont voter pour l’adversaire afin de nous sanctionner de notre mauvaise gestion du pays, c’est amoral !

Sordide ?

Oui, priver les gens de leurs droits civiques, quand on fait tout pour bloquer le moratoire de deux ans sur les expulsions, qu’un sénateur démocrate a proposé au Congrès du Michigan, c’est sordide!

Source : Le Figaro

12 opposants syriens condamnés…La maison Blanche s’insurge !

31 octobre 2008 § Poster un commentaire

"Les Etats-Unis condamnent la sentence de deux ans et demi de prison infligée à 12 membres du Conseil national de la Déclaration de Damas", écrit la porte-parole de la Maison Blanche, Dana Perino."Ce jugement démontre une fois de plus le mépris du gouvernement syrien pour les droits fondamentaux et les libertés de son peuple…Les Etats-Unis appellent le gouvernement syrien à libérer immédiatement les prisonniers"

Manque pas d’air la dame !

Il faudrait que quelqu’un se dévoue pour lui rappeler qu’en matière de respects des conventions internationales, les Etats unis ne sont pas vraiment bien placés pour donner des leçons !

  • Eux qui depuis des années ont enfermé, dans une zone de non droit, des milliers de prisonniers de guerre, en contravention avec les lois internationales !
  • Eux qui dans ce même camp de rétention pratiquent le "supplice de la baignoire", formellement condamné par tous les pays démocratiques.
  • Eux qui ont mené, la semaine dernière, une opération militaire sur le territoire Syrien, sans déclaration préalable de guerre (toujours en contravention des lois internationales)…

Je ne suis pas d’accord avec les pratiques du gouvernement syrien, loin de là! Mais les propos de la porte-parole de la Maison Blanche, c’est quand même très proche de l’histoire de "la poutre et la paille"…

Source: http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-37459462@7-37,0.html

Montant global du financement des marchés financiers

30 octobre 2008 § Poster un commentaire

« La Banque d’Angleterre chiffre à 6 250 milliards d’euros le montant global des financements mis à la disposition des marchés par les États et les Banques centrales depuis le mois d’avril, à travers les recapitalisations, les injections de liquidités ou les garanties interbancaires. » 

Nous sommes 6,737 milliards d’habitants sur la planète terre !

Imaginez ce que nous aurions pu faire si les Etats avaient distribué cette somme à chacun des habitants de la planète.

Chacun d’entre nous, hommes, femmes et enfants, aurait reçu 927,71 euros … dans certaines régions du monde, de quoi vivre toute une année!

Un chiffre qui laisse rêveur lorsqu’on sait que tous les pays développés :

  • ont diminué drastiquement leurs aides aux pays dont les populations meurent de faim
  • ne font strictement rien pour que, dans leur propre pays, les répercutions de la crise financière, sur leurs concitoyens, ne provoque des situations identiques !

Source : http://www.lefigaro.fr/marches/2008/10/29/04003-20081029ARTFIG00364-crise-milliards-d-euros-de-pertes-.php

Travailler le dimanche… Oui mais.

29 octobre 2008 § Poster un commentaire

Il est de notoriété publique que le Président de la République veut absolument instaurer le travail dominical…

A titre personnel, je ne verrais aucune objection à cette mesure, si elle prenait en compte l’ensemble des paramètres qui ont amené les législateurs à voter une loi instaurant le dimanche comme jour chômé.

Jusqu’à la révolution française, le dimanche était un jour religieux. Il était formellement interdit de travailler, de commercer ou de spéculer ce jour-là.

En 1814, une première loi impose le repos dominical, notamment pour le travail de femmes et des enfants. C’est la première prise en compte de la notion de fatigue physique liée au travail et est du besoin de récupération du corps humain.

La loi du 13 juillet 1906 assure un jour de repos hebdomadaire, fixé le dimanche, à presque tous les salariés. Dans les discussions qui précèdent le vote de cette loi, sont abordées les questions religieuses, familiales, du militantisme syndical et politique. Le dimanche, jour de repos de l’ensemble des travailleurs, leur permettra de se reposer, de se consacrer à leur famille, de tenir des réunions syndicales ou d’assister à la messe.

La loi du 23 avril 1919 limite les heures de travail à 8 heures par jour ou 48 heures par semaine.

La loi du 21 juin 1936 limite la semaine de travail à 40 heures et prolonge sensiblement la durée du repos hebdomadaire. La durée hebdomadaire de travail peut être répartie, soit sur 6 jours de 6 heures 40 minutes, soir sur 5 jours et demi, soir sur 5 jours.

De nos jours :

Il est interdit d’occuper un même salarié plus de 6 jours par semaine (L.221-2 du code du travail) ;

Le repos hebdomadaire doit être d’une durée minimale de 24 heures consécutives (L.221-4 du code du travail) ;

Le repos hebdomadaire doit être donné le dimanche (L.221-5 du code du travail).

Les différentes lois, les débats qui les ont précédés, n’avaient pour but que de renforcer le repos réparateur, les liens sociaux et familiaux, l’accès à une culture non consumériste.

« Malheureusement, on assiste depuis les années 1980, au développement de groupes de pressions financiers, commerciaux ou industriels, avides de main-d’œuvre peu onéreuse et toujours disponible, souhaitant grandement l’abrogation de la loi de 1906. Outre la rentabilité économique et l’augmentation des emplois, les arguments invoqués détournent les arguments familiaux de 1906 : cela répondrait à une demande des consommateurs de faire leurs courses et activités culturelles le dimanche. En 1989, un rapport du Conseil Economique et Social a cependant détruit un à un ces argumentshttp://fecfocommerce.unblog.fr/files/2007/11/clairagesurlaloisurlereposdominical.pdf

Je rejoins totalement les conclusions du rapport du Conseil Economique et Social et j’ajoute que :

  • Affirmer que seuls les salariés volontaires pourraient travailler le dimanche est, de la part du chef de l’État, et ses ministres, faire preuve d’une totale ignorance, ou d’un aveuglement coupable, sur les moyens de pression que certains dirigeants ou cadres sont capables de mettre en œuvre pour arriver à leurs fins. Aucune mesure n’est prévue dans le projet de loi pour prévenir ce genre de comportement. Compte tenu de l’engorgement des tribunaux des prud’hommes, les sanctions ne seront certainement pas immédiates.
  • Vouloir nous faire croire que cette mesure ne s’appliquerait qu’aux salariés travaillant dans les centres commerciaux revient à faire l’impasse sur le fait que cela obligera les fournisseurs de ces commerces, donc leurs salariés, à travailler également le dimanche. Il faudra également assurer les transports publics des consommateurs…
  • Les centres commerciaux sont d’énormes consommateurs d’énergie, producteurs de déchets. Leur ouverture un jour de plus dans la semaine ne sera pas sans conséquence écologiques, en matière de pollution, de consommation d’énergie.
  • Légiférer pour satisfaire la demande d’un petit groupe de citoyens va à l’encontre de la Constitution. C’est, de facto, créer un privilège que de soumettre une partie des citoyens à la volonté d’une autre partie des citoyens. C’est, en s’appuyant sur la faiblesse de revenus de salariés qui sont prêts à travailler le dimanche, revenir sur le principe d’égalité, de bien commun, propre au lois qui régissent notre pays.

 

Sources : http://fecfocommerce.over-blog.com/article-5209127.html

La peur au ventre !

26 octobre 2008 § Poster un commentaire

La semaine qui s’annonce risque fort d’être riche en rebondissements !

Après avoir souffert d’une grave crise de confiance (que les différentes annonces gouvernementales n’ont pas réussi à calmer) les marchés financiers atterrissent brutalement et attendent, certainement la peur au ventre, les résultats trimestriels de l’économie réelle.

On les savait inconscients, irresponsables, hyper émotifs, tricheurs, joueurs, la semaine qui commence va certainement permettre de parachever le tableau. En effet, les perspectives qui s’annoncent ne sont pas vraiment réjouissantes :

  • Les pays émergeant de parviennent plus à endiguer la crise économique par leurs propres moyens.

Laminée par la crise financière, l’Ukraine a obtenu un prêt du FMI d’un montant de13 milliards d’euros. L’Islande, qui avait tout misé son système bancaire, a dû emprunter 1,65 milliard d’euros au FMI. La liste des pays qui feront appel dans les jours qui viennent visibles du fonds monétaire international va probablement s’allonger. Dans le sud de la Chine ont craint la fermeture de milliers d’usines. Rien que dans la province de Canton, dont l’activité industrielle manufacturière est essentiellement tournée vers l’export, on estime à 9000 fermetures d’usines sur 45 003

  • Les perspectives de résultats trimestriels des entreprises américaines, européennes et japonaises sont l’objet de craintes de la part des économistes et analystes.

Ont craint de mauvais résultats trimestriels pour Exxon Mobil, BP et Shell. ainsi que pour Kraft Foods, Procter & Gamble, Lufthansa, Bayer, Deutsche Bank , Volkswagen, Alcatel-Lucent, France Télécom, Michelin, L’Oréal, Pernod Ricard, Sony. Les grandes Bourses mondiales sont en chute libre depuis quatre semaines, revenant à leur niveau du printemps 2003.

  • Les perspectives en matière d’emploi sont extrêmement mauvaises.

En France, on attend avec inquiétude la publication, jeudi prochain, des chiffres du chômage pour le mois de septembre. L’ANPE avait annoncé, fin août, une augmentation importante, par rapport à juillet, du nombre de demandeurs d’emploi. Ils étaient 1 949 600. Depuis, les annonces de plans sociaux se sont multipliées dans toute la France (voir infographie) . On peut craindre que les chiffres soient très mauvais et que les conséquences sur la consommation soient extrêmement lourdes.

 

Nul doute que les mesures de lutte contre le chômage que Nicolas Sarkozy doit annoncer mardi, à Rethel (Ardennes), seront attendues avec impatience par tous les acteurs économiques et financiers. Au delà de la crise financière, économique, il y va de la paix sociale dans notre pays.

Nul doute également que chacun d’entre nous attend que ces mesures soient à la hauteur des aides considérables apportées au secteur bancaire. Mardi risque d’être pour Nicolas Sarkozy un examen extrêmement délicat à passer. Il va lui falloir aller au-delà des mots, de l’idéologie ultralibérale et démontrer qu’il sait prendre des décisions non partisanes et agir pour le mieux de tous les citoyens Français, y compris des moins fortunés.

 

Sources : Le Parisien ; Le Monde

L’OM ne porte pas chance à ses actionnaires !

23 octobre 2008 § Poster un commentaire

Une information, parue dans le Nouvel Obs est passée totalement inaperçue, alors qu’elle est quand même extrêmement révélatrice du « pourrissement des valeurs morales » qui domine actuellement dans tous les secteurs ou de grosses quantités d’argent sont en jeu. Rendez vous compte ! Même dans le sport ça jongle avec l’argent !

La Cour de cassation a rejeté, mercredi 22 octobre, les pourvois de Rolland Courbis et de Robert Louis-Dreyfus, rendant définitives leurs condamnations pour des transferts illicites au club de football de Marseille prononcées en octobre 2007. Rolland Courbis est condamné à deux ans fermes de prison et Robert Louis-Dreyfus à10 mois avec sursis.

Outre le fait que les peines initiales, pour les deux principaux protagonistes, ont considérablement diminuées entre 2006 et 2008 ( de 3ans ½ de prison ferme à 2 ans pour Rolland Courbis et de 3 ans avec sursis à dix mois avec sursis pour Robert Louis-Dreyfus), alors que les motifs qui justifient les sanctions sont inchangés, l’information est néanmoins intéressante car Robert Louis-Dreyfus, n’est pas n’importe qui !

Sa fortune personnelle est estimée à 10 milliard d’euros. Il est classé 5éme au classement des plus grosses fortunes de France !

Il doit au Crédit Lyonnais d’avoir réalisé le meilleur coup financier de sa carrière, lors du rachat d’Adidas.

La procédure a établi que la banque et Robert-Louis Dreyfus s’étaient entendus au préalable pour l’ensemble de l’opération.". C’est peut être contre ce Monsieur et les dirigeants du Crédit Lyonnais que l’Etat devrait acter en justice pour compenser la perte financière que représente l’indemnisation de B.Tapie !

D’autant que la solvabilité de Robert Louis-Dreyfus ne fait aucun doute !

Il a pris la tête du groupe Louis Dreyfus en 2006, affaire familiale qui existe depuis 1851. Il en est l’actionnaire majoritaire. Les activités principales de cette multinationale sont :

Les sociétés du Groupe Louis Dreyfus sont présentes dans plus de 53 pays. Leurs principales implantations se trouvent à Pékin, Buenos Aires, Genève, Londres, Paris, São Paulo, Singapour, Wilton (Connecticut) et Memphis (Tennessee). Depuis quelques années, le chiffre d’affaires annuel brut du Groupe est proche de 20 milliards de dollars.

Je suis curieuse de voir si l’Etat Français qui clame les vertus de la Morale va continuer à traiter, par l’intermédiaire de Gaz de France, Airbus et autres, avec un prestataire dont le casier judiciaire est entaché d’une condamnation et qui est si bien implanté dans des paradis fiscaux !

Sources : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sports/20081022.OBS7237/rolland_courbis_et_robert_louisdreyfus_definitivement_c.html?idfx=RSS_notr

http://www.challenges.fr/actualites/business/20070719.CHA7922/groupe_louis_dreyfus__robert_louisdreyfus_devient_major.html

http://www.louisdreyfus.com/content.cfm?page=index_fr.cfm&gbus=8&rightmenu=default

Traitement de choc ou crise d’autorité ?

22 octobre 2008 § Poster un commentaire

Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé a défendu, en conseil des ministres, son nouveau plan de lutte contre l’alcoolisme !

Mais elle ne fait que commencer un long chemin de croix, si tant est qu’elle veuille réellement aller jusqu’à la mise en place de ce plan!

Chemin de croix parce qu’avant d’être appliqué, ce plan doit passer par le vote d’une loi, assortie de sanctions. il doit prévoir du contrôle et aboutir à l’application de sanctions financières ou autres (je pense qu’il proposera plutôt pour des sanctions financières, ça rapporte quand même plus que des soins aux jeunes alcooliques !)

Vote de la loi :

Sachant que les fabricants d’alcool sponsorisent énormément de fêtes étudiantes, que leur lobbying auprès des parlementaires est particulièrement actif et efficace, le vote des parlementaires, en faveur de se plan, n’est absolument acquis.

Contrôle des mineurs :

Le contrôle sera effectué par les commerçants,: cafetiers, caissières…

Sachant que les commerçants, et en particulier leurs employés en contact direct avec la clientèle, n’ont pas légalement le droit de demander une pièce d’identité en cas de paiement en numéraire, le contrôle laisse déjà apparaitre des trous dans le filet. La police sera-t-elle habilité à imposer un alcotest à chacun des jeunes de moins de 18 ans qui lui semblera sous l’emprise de l’alcool?

Les sanctions :

Sachant que si un mineur est en infraction, si la sanction se concrétise par une amende, ce seront ses parents qui devront la payer. N’est ce pas la un moyen de sanctionner les parents qui ne peuvent être sur le dos de leurs enfants en permanence !

Alors bien sur, l’alcoolisme chez les jeunes est choquant, inquiétant, surtout chez des populations aussi jeunes. Il est indispensable d’y mettre un terme. La question politique est: de quelle façon?

R.Bachelot et le gouvernement ont opté pour l’interdit, sans prendre en compte que pour ces classes d’âge, l’interdit et la sanction sont des catalyseurs. La consommation d’alcool ne va certainement pas baisser, seuls les moyens de s’en procurer, les lieux où on le consommera vont changer. Première erreur !

Il est intéressant d’observer que ce gouvernement n’a eut de cesse d’abaisser à 14 ans l’âge de responsabilité pénale mais n’entend pas reconnaître le même âge pour l’accès à des produits « d’adultes » ! Nul doute qu’il met ainsi les classes d’âge 14/17 ans dans une situation extrêmement paradoxale qui ne va pas arranger leur mal être! Deuxième erreur !

L’"alcoolisation en groupe «est généralement comprise par les spécialistes comme un rituel de passage, un rituel initiatique.

Pour faire bref, on considère, sans l’excuser ni excuser les dérives, que ces pratiques chez les jeunes marquent l’appartenance à un groupe (social ou d’âge). Il est alors intéressant de constater que le même gouvernement qui se livre sans cesse à la conflictualisation entre les différentes classes d’âge de la société, pour faire accepter ses décisions de réforme, veuille empêcher une de ces classes d’âge de se reconnaitre en tant que telle ! Troisième erreur !

En fait le gouvernement tente d’enrayer les effets de l’alcoolisme chez les jeunes, mais sur quel diagnostic des causes s’appuie son action ? Quatrième erreur et de toute la plus grave…elle n’est pas sans ressemblance avec les erreurs successive de décisions concernant les grands ensembles qui ont abouties à la situation explosive actuelle dans les citées de banlieues !

Le plus grave, c’est que je n’ai vu, à aucun endroit de ce plan, de mesures pour soigner ces jeunes en proie à l’alcoolisme. Le gouvernement considérerait-il que ce n’est plus une maladie ?

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de octobre, 2008 à Chez Louise.