Zimbabwe: c’est maintenant ou jamais

5 juillet 2008 § Poster un commentaire

Chers Amis,

Mugabe s’est emparé de la présidence du Zimbabwe en mettant en place une parodie d’élection. Il est urgent que nos gouvernements refusent de lui reconnaître ce pouvoir cette semaine. Cliquez ci-dessous pour envoyer un message à votre chef de l’Etat:

Après une vague de violence, simulacre "d’élection", vendredi dernier, Robert Mugabe s’est auto-proclamé Président du Zimbabwe. De nombreux rapports indiquant une répression massive sur tous ses adversaires sont en circulation. Le sort du pays pèse maintenant sur les négociations entre Mugabe et le vainqueur légitime du premier tour des élections – Morgan Tsvangirai.

Si les gouvernements étrangers refusent de reconnaître le régime de Mugabe, et poussent fortement les autres à faire de même, sa position sera affaiblie, et il pourrait faire l’objet de pressions en acceptant de conclure un accord avec Tsvangirai qui reflète la volonté du peuple zimbabwéen. Il y a toujours de l’espoir au Zimbabwe, mais chaque jour de silence renforce le pouvoir de Mugabe.

Jusqu’à présent, seulement quelques gouvernements ont refusé de reconnaître le Président Mugabe — Nous avons un urgent besoin de répandre ce message cette semaine. Cliquez ci-dessous pour envoyer un message personnalisé directement à votre chef de l’Etat ou Ministre des Affaires Etrangères, et de transmettre la présente à d’autres personnes qui pourraient aider:

http://www.avaaz.org/fr/zimbabwe_chance_for_peace/17.php

Les zimbabwéens attendent un changement radical. Le pays a été décimé par Mugabe, avec 80% de chômage, 160000% d’inflation, constante peur – plus de 30% de la population a fui le pays.

Le peuple zimbabwéen a clairement voté en faveur de Tsvangirai au premier tour de l’élection. Ensuite, le parti de Mugabe a mené une campagne de terreur et d’intimidation et Tsvangirai a été forcé de se retirer après les assassinats de près de 100 de ses militants. Le secrétaire général des Nations Unies et des observateurs de l’Union africaine et la Communauté Sud-Africaine de développement ont condamné ces élections, et l’Union africaine a demandé des négociations.

La seule voie non-violente est un accord négocié. Si les dirigeants du Brésil au Botswana et de l’Indonésie à l’Inde rejettent le régime, il y a une chance d’un accord reflètant la volonté du peuple. Nous devons agir rapidement, c’est maintenant ou jamais pour le Zimbabwe. Envoyer votre message et passer le mot:

http://www.avaaz.org/fr/zimbabwe_chance_for_peace/17.php

PS: Pour plus d’informations et les sources des faits ci-dessus, voir:

http://www.cyberpresse.ca/article/20080702/CPMONDE/80702210/1034/CPMONDE

http://www.lesechos.fr/info/inter/4748211.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Zimbabwe: c’est maintenant ou jamais à Chez Louise.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :